Non au changement de système !

Le Conseil fédéral et le parlement veulent un changement de système historique: les entreprises privées doivent à l’avenir délivrer le passeport numérique suisse (e-ID) et gérer des données privées sensibles. Le bureau des passeports de l’État sera remplacé par de grandes banques, des compagnies d’assurance et des entreprises proches de l’État.

Un sondage représentatif montre que 87% de la population veulent obtenir un passeport numérique de l’État. Au lieu de tenir compte de la volonté de la population, avec la privatisation de l’e-ID, le gouvernement fédéral et le parlement se désengagent d’une tâche centrale de l’État.